Actualités

Construction du 4ème pont dans la capitale économique ivoirienne: Ce que le SG de la préfecture d’Abidjan a dit aux personnes impactées par le projet

Le secrétaire général de la préfecture d’Abidjan, André Martin Kacou, par ailleurs président de la Cellule d’exécution du Plan d’action et de réinstallation (PAR) des personnes impactées par le Projet de transport urbain d’Abidjan (PTUA), a rencontré le jeudi 3 juillet 2020, les populations de Bromakoté, un quartier de la commune d’Attécoubé.

Au cours de cette rencontre, le secrétaire général de la préfecture d’Abidjan a informé les personnes impactées par le projet de transport urbain d’Abidjan, incluant la construction du 4ème pont devant relier Yopougon au Plateau en passant par Adjamé, du lancement de l’opération de libération des emprises de ce projet, à partir du mercredi 8 juillet 2020. Le Plan d’action et de réinstallation (PAR) prévoit l’aménagement d’un viaduc qui nécessite la libération des emprises déclarées d’utilité publique. Il s’agit de 120 mètres allant du boulevard principal de Yopougon jusqu’à Attécoubé (Santé 3) et 40 mètres à partir de Boribana, à Attécoubé jusqu’à la fin du projet à Adjamé-Indénié. Le président de la Cellule d’exécution du Plan d’action et de réinstallation (PAR) a expliqué, en ce qui concerne le quartier de Bromakoté que 143 ménages sont concernés par cette opération, dont 11 propriétaires non résidents, 3 propriétaires d’équipement, 2 propriétaires d’activités commerciales, 42 locataires d’activités commerciales et 85 locataires. « Les personnes qui sont concernées par cette opération, c’est-à-dire les personnes qui sont dans le viaduc ont déjà reçu des mises en demeure. Nous pensons que chacun a dû prendre des dispositions pour partir », a-t-il dit.

Des préoccupations ont été exprimées par des locataires et propriétaires d’activités commerciales, au sujet du paiement de leurs indemnisations. En réponse, André Martin Kacou a indiqué : « Si les bâtiments que vous occupez doivent être détruits, votre situation sera réglée avant votre départ. Ce qui vous est dû vous sera versé, mais les exigences liées au développement ne nous permettent pas de faire autrement. Les choses se sont passées dans le calme à Boribana, c’est ce que nous voulons à Bromakoté. Il faut qu’en toute responsabilité et en toute dignité, vous puissiez organiser votre départ. Vous êtes obligés de quitter les emprises dans l’intérêt de la Nation ». La construction du 4ème pont entre les communes de Yopougon et du Plateau contribuera au renforcement et au développement des infrastructures routières en vue d’accroitre la mobilité des personnes et des biens dans le District d’Abidjan, réduire les embouteillages entre ces deux communes, désengorger l’autoroute du Nord et réduire les accidents de la circulation.

Olivier Dion

Related posts

Philippe Légré : « Si vous avez 30 dossiers, il les présente de façon que vous n’avez plus rien à dire »

admin

Côte d’Ivoire : Le limogeage du sélectionneur Kamara Ibrahim annoncé

admin

Candidature à la FIF, Didier Drogba « Je me serais retiré… »

admin

Leave a Comment